Il n’y avait que quatre épreuves d’athlétisme au programme de la dernière journée aux Jeux du Québec : les finales de relais 4x100 et 4x400 mètres, féminin et masculin. La région des Laurentides en tirera deux dernières médailles.

C’était aussi le moment de souligner l’esprit sportif, un moment cher à l’équipe des Laurentides.

Une médaille de bronze pour les Laurentides aux Jeux du Québec 2018. (Photo : Louis-Olivier Brassard)

Une médaille de bronze pour les Laurentides aux Jeux du Québec 2018. (Photo : Louis-Olivier Brassard)

L’esprit sportif à l’honneur

Après quatre jours de compétition, le moment était venu de souligner les efforts consacrés à l’esprit sportif. Les Laurentides ont, à leur fidèle habitude, remporté la bannière de l’esprit sportif, une tradition rarement échappée.

La participation des Laurentides était sans conteste d’une intensité soutenue, ingégalée par aucune autre région sur le terrain. L’énergie dégagée par la délégation orange et noir ne pouvait passer inaperçue.

Une médaille toute spéciale a également été remise à un seul athlète, toutes régions confondues, pour son implication personnelle relativement à l’esprit sportif. Il s’agissait de nul autre qu’un athlète des Laurentides, Thomas Laberge.

Thomas Laberge pose en compagnie de l'équipe des Laurentides, récipiendaire de la mention d'honneur pour l'esprit sportif. (Photo : Louis-Olivier Brassard)

Thomas Laberge pose en compagnie de l’équipe des Laurentides, récipiendaire de la mention d’honneur pour l’esprit sportif. (Photo : Louis-Olivier Brassard)

4x100 mètres féminin

Qualifiées avec le troisième meilleur temps des préliminaires, les filles du relais 4x100 mètres arrivaient avec une seule idée en tête : viser le podium.

Un entraînement préliminaire devait leur permettre d’affiner les échanges de témoin.

Il semblerait que cela ait porté fruit.

Les échanges, exécutés à merveille, ont permis à l’équipe de raser plus d’une seconde sur leur temps de qualification (50,17 secondes). Néanmoins, les 48,96 secondes qu’il aura fallu au quatuor pour boucler le tour de piste n’ont pu que leur assurer une nouvelle fois la 3e position, derrière les régions de Rive-Sud et de Laval.

Ève Finnerty, la première coureuse de l'équipe des Laurentides au relais 4x100 mètres (Photo : Louis-Olivier Brassard)

Ève Finnerty, la première coureuse de l’équipe des Laurentides au relais 4x100 mètres (Photo : Louis-Olivier Brassard)

Les spectateurs ont eu droit à une dernière ligne droite enlevante, avec seulement 3 centièmes séparant la 2e de la 3e position. Les vainqueurs, Rive-Sud, ont pour leur part enregistré un nouveau record des Jeux (48,03).

On notera que l’équipe des Laurentides n’était composée que d’athlètes de catégorie cadette (14-15 ans), surclassées dans la catégorie juvénile (16-17 ans), désormais l’unique catégorie de la compétition.

4x100 mètres masculin

Le 4x100 mètres masculin. De gauche à droite : Samuel Musto, Maxim Bélisle, William Blanchet-Martineau et Carl Picard (Photo : Louis-Olivier Brassard)

Le 4x100 mètres masculin. De gauche à droite : Samuel Musto, Maxim Bélisle, William Blanchet-Martineau et Carl Picard. (Photo : Louis-Olivier Brassard)

L’issue du relais masculin est étonnamment similaire à celui des filles, alors que les Laurentides se présentaient à la finale avec le 3e meilleur chrono en ronde de qualification.

Le résultat final n’a pas été bien différent.

Des échanges bien rodés ont permis aux laurentiens de passer sous la barre des 45 secondes et d’empocher eux aussi la médaille de bronze en 44,93 secondes.

4x400 mètres féminin

L'équipe de 4x400 mètres féminin des Laurentides. De gauche à droite : Florence Marenger, Sara-Maud Lapierre, Émilie Bigand et Antonia Juarez. (Photo : Louis-Olivier Brassard)

L’équipe de 4x400 mètres féminin des Laurentides. De gauche à droite : Florence Marenger, Sara-Maud Lapierre, Émilie Bigand et Antonia Juarez. (Photo : Louis-Olivier Brassard)

L’équipe des Laurentides était composée de coureuses à la fois sprinteuses et demi-fondeuses, soit d’Antonia Juarez, Florence Marenger, Émilie Bigand et Sara-Maud Lapierre.

Courant dans la plus rapide des 3 sections, les Laurentiennes ont puisé dans leurs ultimes réserves d’énergie pour offrir une performance égale à leurs records personnels, cumulant un temps de 4:08,14 (une moyenne de 1:02 minute par 400 mètres individuel). Les Laurentides ont ainsi obtenu la 7e position.

4x400 mètres masculin

La composition masculine comportait elle aussi un méli-mélo de sprinteurs de de demi-fondeurs (Jérémy Lacasse, Thomas Laberge, Henri Labine et Louis Mathivet).

Les 4 athlètes des Laurentides ont enregistré un chrono de 3:47,08, quatrièmes de la première section (pour la 14 position au total de l’épreuve).